1957 : L’Atelier de Franquin, avenue du Brésil

En 1957, totalement débordé par Spirou et Fantasio (pour Dupuis) et Modeste et Pompon (pour le journal Tintin), André Franquin se décide à créer son propre studio, lui qui avait jadis fréquenté l’atelier de Jijé.

Il loue un petit espace au numéro 15 de l’avenue du Brésil, à la frontière entre Ixelles et Bruxelles, et s’entoure de jeunes collaborateurs prometteurs parmi lesquels Roba (Boule et Bill), Greg (Achille Talon), Kiko (Foufi) ou Jidéhem (Sophie). C’est dans ce charmant petit immeuble, qu’André Franquin et ses jeunes acolytes vont inventer des personnages essentiels de l’histoire de la BD dont GastonZorglub (dont le côté mégalo est imaginé par Grec) ou Monsieur De Mesmaecker (inspiré par le propre père de Jidéhem) !

tumblr_nv8hq1CxsU1rzjrvbo1_1280

La joyeuse bande sera particulièrement débridée et créative : Franquin, qui se fait appeler “Bwana » depuis l’album Tembo Tabou dessine les personnages principaux et les voitures, Greg s’occupe des scénarios, Roba dessine les personnages secondaires et les décors, Verbruggen colorie les planches de Modeste et Pompon, Jidéhem reprend le personnage de Starter. Kiko, lui, dort carrément dans l’Atelier ! On est loin de la rigueur du Studio Hergé. Isabelle Franquin raconte à ActuaBD : « Mon père aimait travailler en équipe. (…) J’ai eu l’occasion de visiter le Musée Hergé, qui comprend une salle dédiée au Studio Hergé. Ce qui m’a frappé, c’est qu’aucun des collaborateurs n’était véritablement cité. Je trouvais ça un peu triste de ne pas expliquer qui faisait quoi, quel était l’apport de chacun, puisque c’est le propre de tout studio ou atelier : il y a des échanges entre les artistes.”

tumblr_nv8hq1CxsU1rzjrvbo3_1280

Outre les gaffes du garçon de bureau le plus inventif du monde et les folies du maître du “Z”, de nombreux autres albums majeurs furent créés dans l’Atelier Franquin : les Hommes-bulles, Le Prisonnier du Bouddha, etc.

sources : Centre Belge de la Bande DessinéeActuabd, wikipedia, Robert Rouyet in Le Soir du 6 janvier 1997, Philippe Dellis, Isabelle Franquin

  • photo immeuble © Yves Rouyet
  • photo Franquin © Instagram
  • dessin descriptif de l’atelier : Jidéhem (publié sur “La bulle s’envole”)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :