1981 : Ernest et Célestine

Le saviez-vous ? Ernest et Célestine sont Ixellois !

L’auteure, Gabrielle Vincent (1928 – 2000) habitait place du Châtelain. Et pour dessiner l’appartement des deux héros, elle s’inspira largement de son propre mobilier et des ambiances de sa demeure ixelloise… “Les histoires que je dessine sont souvent des histoires vécues ou observées.”

Gabrielle Vincent s’appelait en réalité Monique Martin. Mais à cette époque, lorsqu’on se prétendait peintre, il était très mal vu de faire de l’illustration pour enfants. C’est ainsi qu’elle choisi un pseudo inspiré du nom de ses deux grand-parents, ce qui lui permis de mener en parallèle une double vie d’artiste.

“J’aime beaucoup dessiner pour les enfants, mais mon activité essentielle reste la peinture.” Ce sont pourtant bien ses contes, en particulier les aventures d’Ernest et Célestine parues à partir de 1981 qui connaissent aujourd’hui une gloire internationale, qu’un film sorti en 2012 n’a fait qu’amplifier… Film soutenu par une kyrielle de stars dont Daniel Pennac, Lambert Wilson, Thomas Fersen, Pic Pic & André.

Les deux facettes de cette artiste attachante et finalement méconnue sont visibles au Rouge-Cloître du 13 septembre 2018 au 20 janvier 2019

sources : Fondation Monique Martin + Casterman

illustration : Ernest et Célestine admirant les œuvres (“sérieuses”) de Monique Martin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :